Denyse et Jacques Sergy

Beaucoup d’entre nous se souviennent de Jacques et Denyse Sergy, disparus tous les deux à quelques semaines d’intervalle en 2013.

La commune de Barbâtre a mis à l’honneur les époux Sergy en érigeant une plaque commémorative au jardin de l’école des Noures.

8-21

L’article ci-dessus, extrait du Courrier Vendéen du 10 août 2017, mentionne le livre de Denyse intitulé Des Coquillages plein les poches, paru aux éditions Ouverture; mais elle a également publié plusieurs recueils de poésie. Lauréate du concours La Poésie en Vendée en 2001, elle est récompensée pour cinq poèmes regroupés sous le titre Marées et remporte le premier prix.
Ci-dessous, son poème sur la vieillesse extrait du recueil Le temps des aromates, publié aux éditions Samizdat.

On s’indigne avec raison
quand un garnement arrache
les ailes d’une mouche
ou crève les yeux d’un chat.

La vieillesse n’agit-elle pas de même
qui nous dépiaute tout vifs ?

Elle sème le vertige,
multiplie les pannes.

Un jour elle coupe le son
puis l’image.

 

Cet article a été publié dans Nouvelles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s