La Bible : Parole de Dieu ou parole humaine?

Article soumis par une paroissienne
pexels-photo-272337.jpeg

Tous les Livres Saints ont été écrits avec l’aide de Dieu. Ils sont utiles pour enseigner la vérité, pour persuader, pour corriger les erreurs, pour former à une vie juste. Grâce aux Livres Saints, l’homme de Dieu sera parfaitement préparé et formé pour faire tout ce qui est bien. (2 Timothée 3:16-17 – Bible Parole de Vie)

Sola scriptura, ou « les Écritures seules » est un des six principes de base de la théologie protestante formulés par les Réformateurs du XVIe siècle.

Les Chrétiens protestants ne reconnaissent que la seule autorité de la Bible. Elle seule peut nourrir leur foi; elle est la référence dernière en matière théologique, éthique, institutionnelle.

Cependant, il faut comprendre ce principe à la lumière de la première grande affirmation de la Réforme: à Dieu seul la gloire! Ce principe nous invite à nous méfier de toute idolâtrie: rien n’est sacré en dehors de Dieu, même pas les Écritures qui révèlent Dieu aux humains.

Certains Chrétiens, surtout dans les Églises qu’on appelle Évangéliques, soutiennent que la Bible est la parole de Dieu, autrement dit qu’elle est soit carrément dictée par Dieu, soit en tout cas inspirée très fort; et de ce fait elle ne peut pas se tromper.

Dans nos églises dites « historiques », on a un rapport plus critique par rapport à la Bible.

En général, on admet ce qu’on appelle la critique historique, c’est à dire qu’il faut replacer les textes dans leur contexte, tant social que culturel et scientifique.

Dans la tradition réformée, notre foi n’est pas dans la Bible, mais en Jésus Christ, la Parole faite chair. Dieu se révèle, non pas en Moïse, Ésaïe, Paul ou Jean, mais en Jésus. Les rédacteurs bibliques sont des témoins de la révélation qui nous demandent de placer notre espoir et notre confiance, non pas en eux, mais en Dieu, dont la Parole est connue surtout dans la vie de Jésus. Nous ne sommes pas nous-mêmes des prophètes, ce n’est pas directement à nous que Dieu se révèle dans l’histoire d’Israël et de Jésus; nous accédons à cette révélation uniquement par des témoignages.
Capture d_écran 2018-04-30 à 16.09.17
Ces témoignages nous parviennent dans des livres qui ont été composés ou traduits, au fil des millénaires, en plusieurs langues: hébreu, araméen, grec, syriaque, latin. Nos Bibles en français sont des traductions; mais sont-elles fiables ?

Dans la série « Conférences et Colloques » sur le site de Campus Protestant, un entretien avec Michael Langlois, que l’on pourra regarder en cliquant sur ce lien, explique les origines des textes bibliques et commente les problèmes de traduction.

Cet article a été publié dans Bible, on nous propose..., Protestantisme réformé, théologie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s